Les bienfaits d’un massage

massage-suedois

Le massage est un moment de plaisir (je ne parle pas du shiatsu ou du massage thaï qui peuvent être douloureux sur le moment) que l’on s’accorde. Ce n’est pas seulement un geste bien-être passager c’est aussi un geste de prévention en matière de santé.

Le massage dénoue et détend les tensions, améliore la souplesse de la peau, calme le système nerveux, stimule le système immunitaire, stimule la circulation sanguine, lymphatique et énergétique, contribue à l’élimination des toxines, améliore la qualité du sommeil, éveille et développe la conscience du corps et de l’esprit… et bien d’autres choses encore.

En effet, le massage stimule les récepteurs du toucher et donc envoie des informations le long des nerfs par la moelle épinière et remonte jusqu’au cerveau, ce qui a pour effet de libérer des endorphines, un neurotransmetteur qui a des effets analgésiques (anti-douleur), euphoriques et anti-dépresseur, d’où son nom « d’hormone du bonheur » ou encore « hormone du plaisir ».

Le massage permet aussi la libération d’ocytocine, hormone importante, impliquée notamment dans la formation des liens sociaux, la facilité à se relaxer, le bon déroulement de la croissance, la régulation de la douleur, de la dépression, de l’anxiété et de la tension artérielle, mais aussi le ralentissement du développement de certaines tumeurs cancéreuses.

Donc, le massage pratiqué régulièrement est bien plus qu’un luxe, il contribue à une bonne hygiène de vie, au même titre qu’une alimentation saine et une activité physique régulière.